Installation et configuration de Exchange 2010


précédentsommairesuivant

VIII. Conclusion

Ce tutoriel vous aura permis, je l'espère, d'avoir une première approche sur Exchange 2010. Il s'agit d'un produit très complet et parfaitement intégré à Active Directory. La mise en place de ses fonctions collaboratives de base est absente puisque totalement intégrées. Le point le plus appréciable est sans doute Autodiscover : contrairement à d'autres solutions construites de toutes pièces (Postfix/Exim + solutions collaboratives), vous n'aurez plus à perdre de temps sur la configuration des clients lourds. Vous n'aurez pas non plus à perdre de temps à configurer un webmail puisqu'il est totalement intégré au serveur.

L'autre avantage énorme d'Exchange concerne la mobilité : Outlook Anywhere vous permet de passer à travers les firewalls puisqu'il utilise HTTPS. Certains diront : "oui et alors... ?" par exemple, il m'est déjà arrivé de me connecter à un Wi-Fi dans un hôtel (réalisé par une box d'un opérateur au nom d'agrume) qui par défaut bloque les SMTP autres que celui de l'opérateur : impossible donc d'envoyer des emails. Il est également possible d'aller dans d'autres endroits où la connexion est limitée aux ports 80 et 443 : il vous sera alors impossible d'utiliser SMTP, IMAP/POP. On a donc une solution quasi passe-partout.

Exchange est donc une solution très bien pensée et en avance par rapport à la concurrence sur beaucoup de points (oui, Exchange n'est pas parfait). Vous ne regretterez sans doute pas ce choix... à condition de correctement dimensionner votre infrastructure.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2010 Michaël Todorovic. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts. Droits de diffusion permanents accordés à Developpez LLC.